Patrimoine & Histoire
Patrimoine & Histoire

De la préhistoire à nos jours

Il est bien difficile pour nous qui venons de franchir le troisième millénaire de réaliser aujourd’hui ce que le langage de l’art a signifié pour l’homme de ce temps. Le symbole est ce qui unit ou plus exactement ce qui permet de faire chemin ensemble.

L’évocation historique de notre site internet est donc une invitation à découvrir avec nos compatriotes et tous les amoureux de la Corse en général et du village de Carbini en particulier, des lieux remarquables et des promenades en dehors des sentiers battus. 

 

Notre but est de mieux faire comprendre ainsi la dynamique évolutive de ce village médiéval, depuis la préhistoire jusqu’au bas moyen âge et d’approcher ainsi la mentalité de nos ancêtres ces « bâtisseurs de paysages».

L’art des bâtisseurs commence à la préhistoire, en effet, l’instinct grégaire de ces hommes préfigure déjà le travail d’équipe des tailleurs de pierre de l’art roman.

Si Saint Jean Baptiste de Carbini a été édifiée à la croisée des sentiers et près de sources d’eau potable c’est parce que les civilisations précédentes les avaient déjà empruntés et “ balisés“.

L’hydrographie de la Piève a permis l’installation des populations sur un vaste territoire. Ainsi depuis l’église San Giovanni Battista de Carbini on peut encore découvrir et emprunter des portions d’anciens chemins vers Noci, Orone, Foce d’Olmu, Radici, Pantano, Tirolo, Bazzaconu, Carpulitanu.

Sur le parcours qui mène vers le village de Pantano se trouve un lieu dit appelé « Santa Lucia ». Il est probable qu’il existait à cet endroit une petite chapelle romane. La tradition orale rapporte que le ruisseau qui coule près de là possède des vertus contre les maladies oculaires.

Un repérage photographique montre un petit édifice « u caseddu » construit avec les pierres de l’ancienne chapelle. 

L'étude de la toponymie à l'aide de la matrice cadastrale de notre commune nous a fait découvrir que les lieux-dits commençant par "casa" dans l'aire linguistique italienne représentaient des unités de gestion agricole pendant le haut Moyen Age -lieux remarquables.

Très souvent à Carbini les sites médiévaux sont mitoyens de sites beaucoup plus anciens. Les sentiers qu’il faut parcourir pour les découvrir sont matérialisés par des murs dont les techniques d’appareillage semblent d’époques différentes.

Des espaces de vie dont les traces sont toujours présentes, se sont organisés autour de ces balisages, de la préhistoire jusqu’à nos jours.

Ce patrimoine archéologique est très souvent niché dans des chaos granitiques.

L’exemple le plus extraordinaire à découvrir est un abri-sous-roche aménagé en pleine forêt et qui a été probablement le lieu de résidence de quelques ermites voulant faire pénitence.

Le parcours vers ces hauts lieux de la spiritualité Corse nous permet de mieux comprendre la mentalité et le cadre de vie de nos anciens à cette époque.

Pendant toute la période médiévale l’art des bâtisseurs romans  a exprimé le sacré. Ce lien entre l’art et le sacré traduit le doute de l’homme et son humilité devant l’immensité de l’univers.

Cette expression du doute à l’époque médiévale a laissé plus de vestiges qu’à toutes les autres époques réunies. Aussi en dehors des publications scientifiques que l’on doit laisser aux spécialistes afin de mieux comprendre l’histoire de notre village, il est une nécessité incontournable qui est celle de la préservation du patrimoine bâti ancien et d’un inventaire complet de tous les vestiges que nos ancêtres nous ont légués.

Actualités

Procès verbal d'abandon

Délibération

 

Zonage d'assainissement

Rapport et Approbation

 

Nouvel rubrique: Commune/Histoire

 

Association: A Muredda:

 

Contact

contact.mairie.carbini@orange.fr

 

Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact en ligne.