Patrimoine & Histoire
Patrimoine & Histoire

A PUNTA

Croix de la "Punta"

 

 

La nouvelle croix qui orne le sommet de "A Punta". Ce lieu est chargé d'histoire, jusqu'à être utilisé dans des romans récents.

 

 

L'éperon rocheux « A PUNTA » visible à des lieux à la ronde avec le village à sa base.  

Cette position dominante et stratégique a sans doute décidé la république de Pise peu après l’an mille à désigner CARBINI comme chef-lieu de piève.

La fontaine de la LICCIA

C'était auparavant le point d'approvisionnement en eau potable du village, aujourd'hui c'est un havre de sérénité et de fraicheur en été.

L’eau élément indispensable à la vie a été canalisée et domestiquée par l’homme. Cette source a des vertus antianémiques car elle est riche en éléments minéraux  et notamment en fer.

Carbini possède une grande quantité de sources naturelles qui explique son habitat dispersé.

À gauche de la fontaine, on peut distinguer les premières marches d’un  ancien sentier qui, au moyen âge, permettait aux habitants d’atteindre la partie haute du village au lieu-dit “Carbini supranu“.

La tradition orale nous rapporte aussi que c’est par ce sentier que les malades atteints par la peste de 1348 étaient évacués.

A droite un abreuvoir pour les bêtes qui faisaient halte lors de la transhumance depuis la plaine de Figari.   

Détail d’un habitat ancien au lieu-dit  « CASA SUTANA » dans le village d’ORONE

Celui-ci  est remarquable car il présente un linteau monolithe taillé en forme d’arc ainsi qu’une fenêtre meurtrière. Cet élément est très surprenant car il possède une archivolte grossièrement sculptée.

Le linteau monolithe taillé en arc grossier et l’archivolte de la fenêtre meurtrière semble indiquer une fonction particulière pour cet édifice construit peut être à la fin du Moyen Age.

 

On distingue sur la gauche, l’entrée d’un jardin matérialisée par deux menhirs aux dimensions imposantes.

Ce lieu remarquable certainement préhistorique est probablement le marquage d’un sentier ancestral qui reliait la mer à la montagne. La tradition orale du village le désigne comme un « Campu vardatu »  (Champ gardé).

 

 

A CASA LONGA , probablement une halte de transhumance au Moyen-âge puisqu’on peut voir le détail d’une niche qui servait à nourrir les bêtes. On distingue encore un anneau qui permettait de les attacher.

I TASSILEDDI

Petite unité agricole familiale.

 

Situé en contre bas du village existant, il regroupe un ensemble de deux ou trois anciennes maisons datant probablement du XVIIème et avec une petite place circulaire entourée de pierre. La présence de chataigniers, de chênes et d'oliviers ainsi que les traces d'une aire à blé, nous renseignent sur le mode de vie.

 

A voir pour les techniques de construction, en particulier fenêtres et portes. Un détail architectural intéressant sur une porte qui semble avoir pris pour modèle la porte latérale de l'église Jean Baptiste.

 

Negga

Ce lieu magique et chargé d'histoire est un abri sous roche aménagé par l'homme dans un chaos granitique.

La tradition orale nous renseigne sur la présence de moines ermites qui ont vécu une existence de pauvreté absolue.

L'idéal de pauvreté et les refus des biens de ce monde ont de tout temps influencé des hommes qui se retirèrent dans des lieux isolés pour consacrer leur vie à dieu dans la prière, la pauvreté et la solitude.

Il est possible que cette haute spiritualité ait été une tradition bien installée dans la piève de Carbini et qu'elle est surgie à différentes époques de son histoire.

Chaos granitique et roches

 

 

 

La Piève de Carbini possédait un gisement de granit noir et une veine importante de grenat ou "Pétra quatrata": une possible explication de sa richesse au Moyen-Age.

Actualités

Procès verbal d'abandon

Délibération

 

Zonage d'assainissement

Rapport et Approbation

 

Nouvel rubrique: Commune/Histoire

 

Association: A Muredda:

 

Contact

contact.mairie.carbini@orange.fr

 

Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact en ligne.